Shamatha

Shamatha, terme des anciens textes,  est un terme qui peut être traduit par "calme mental" ou "pacification de l'esprit". L'un des objectifs est d'atteindre un état de non-distraction, parfois traduit de nos jours par état de pleine conscience, pleine présence, être dans le moment présent, présence ouverte, etc... C'est une pratique de méditation qui consiste à cultiver la stabilité mentale en se concentrant sur un objet, tel que la respiration, les sensations corporelles ou une image mentale.

Un autre des objectifs de la pratique de Shamatha est de connaitre son esprit. Ceci en  développant une paix intérieure qui nous permet d'être conscient de ce qui traverse notre esprit. Cela aidera à réduire le stress, l'anxiété et les pensées perturbatrices, ainsi qu'à cultiver une plus grande conscience et une plus grande capacité à faire face aux défis de la vie. Ce qui fait de la méditation une pratique spirituelle au sens premier, spirituel venant du latin "spiritus", qui signifie l'esprit. 

En pratique, la méditation de shamatha implique généralement de s'asseoir en position confortable, de se concentrer sur un objet spécifique et de ramener continuellement l'attention à cet objet chaque fois que l'esprit se dissipe. Cela peut être une pratique difficile au début, mais avec la pratique régulière, on peut développer une plus grande capacité à rester centré, ouvert et à maintenir un calme mental même dans des situations stressantes.

Origines de la méditation

La pratique de la méditation remonte à des milliers d'années et à ses origines dans les cultures orientales, notamment en Inde et en Chine.

En Inde, la méditation est associée au développement de l'hindouisme. Les premières références écrites à la méditation en Inde remontent à environ 1500 av. J.-C. dans les textes védiques. Ces instructions sont issues d'une tradition orale qui remonterait à plusieurs milliers d'années.

En Chine, la méditation est associée au bouddhisme et au taoïsme. Les premières références à la méditation en Chine remontent à environ 500 av. J.-C. dans les textes taoïstes.

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez consulter les détails dans la politique de confidentialité et accepter le service pour voir les traductions.